20

Dragon officer guard (67 mm)

€20 Add to cart

54mm

67 mm

Remy Trembley et Benoit Cauchies

Jérémie Bonamant Teboul

"Réaliser une conversion peut-être plus compliqué qu'il n'y paraît au premier abord. Il s'agissait de créer une nouvelle figurine à partir d'un modèle existant sculpté par une personne au style différent du mien. Le premier point est donc d'adapter sa sculpture à ce qui existe déja. La seconde difficulté étant de marier un style historique avec des éléments propres au fantastique. L'anatomie de base étant on ne peut plus humaine j'ai dû porter une attention particulière à la pose des masses afin que les rajouts s'intègrent au mieux à la sculpture mais surtout que l'ensemble ainsi créé forme un tout cohérent. J'ai donc utilisé du sculpey pour créer les parties dragonoïdes, rendant le travail de texture plus aisé qu'avec les mastics epoxy. Le design étant libre j'ai choisi de m'inspirer de travaux de John Howe et de JAG pour créer la tête, élement donnant tout son caractère à la pièce. Elle devait être plutôt caricaturale mais réaliste dans le traitement ce qui a au final été un défi à la fois original et récréatif pour moi."

Finest quality polyurethane resin, supplied unpainted. Not suitable for children under 36 months due to small pieces. The photography presents an exemple of the painted miniature.

Dragon officer guard
"- Look, isn't he one of those rookie officiers?
- Yep, breed 1806. The officers were fed up with the prussian assaults, so they decided to bring them in.
- For bold skull of Davout sake! Did they pound them by themselves?
- Nah ... but there're whispers in the NCO mess saying that they hatched them. That said, there they are, armed from top to toe and ready for battle.
- That's something that's gonna give us second wind to this war. They cut a fine figure!
-I'll say, but I'd prefer to see them in blue.

Cyril Denoual Translation : Tim Manning & Fred Lipari & Meg Maples
Order Figurine officier @ €20.00

« Tiens, ne serait-ce pas un de ces nouveaux officiers ?

- Oui, couvée 1806. Les maréchaux ne savaient plus comment résister aux assauts prussiens, alors ils ont décidé de les incorporer.

- Par le crâne chauve de Davout, ils les ont pondus eux-mêmes ?!?!?

- Non… mais on murmure parmi les sous-officiers que certains les ont couvé. Toujours est-il que les voila, armés de pieds en cap, fin prêt pour le combat.

- Voila qui va donner un second souffle à cette guerre. Et tout cas, ils ont fier allure.

- Je ne sais pas… Je les aurais préférés en bleu. »